Alphabet

EN DVD ET VOD LE 18 OCTOBRE ET TOUJOURS EN SALLES DEPUIS LE 21 OCTOBRE 2015

LES INTERVENANTS

SIR KEN ROBINSON

Sir Ken Robinson

YANG DONGPING

Yang Dongping

Gerald Hüther

Gerald Hüther

Arno Stern

Arno Stern

Thomas Sattelberger

Thomas Sattelberger

André Stern

André Stern

PABLO PINEDA FERRER

Pablo Pineda Ferrer

ANDREASSCHLEICHER

Andreas Schleicher

 


SIR KEN ROBINSON

SIR KEN ROBINSON

Né en 1950 à Liverpool, Sir Ken Robinson est un expert international reconnu sur la question de l’éducation et sur sa mise en perspective au regard des développements sociétaux comme l’innovation ou les ressources humaines. Il a travaillé avec des gouvernements en Europe, en Asie et sur le continent américain ainsi qu’avec les plus réputées associations culturelles et organisations non gouvernementales. En 1998, il a été à la tête de la commission nationale nommée par le gouvernement britannique sur les questions de créativité, d’éducation et d’économie. Le texte résultant des travaux de cette commission, intitulé Tous nos futurs : la Créativité, la Culture et L’Éducation et également connu sous le nom de « Rapport Robinson » a reçu un accueil enthousiaste en 1999. DE 1989 à 2001, Sir Ken Robinson a exercé en tant que professeur d’Art à l’Université de Warwick. En 2001, il a été nommé Conseiller Principal de la Fondation J. Paul Getty. Il vit depuis à Los Angeles et il a été fait Chevalier par la Reine Elizabeth II.

« Nous avons un pouvoir extraordinaire. Le pouvoir de l’imagination. La culture humaine, sous toutes ses formes, est le résultat de cette faculté unique. De cette faculté est née l’incroyable diversité de la culture humaine, l’esprit d’entreprise, l’innovation. 6 000 langues différentes parlées aujourd’hui sur terre. Nous sommes l’espèce qui a donné naissance à Hamlet. À la musique de Mozart, à la révolution industrielle, au hip-hop, au jazz, à la mécanique quantique, à la théorie de la relativité, au moteur à réaction. Et à toutes ces choses qui caractérisent l’incroyable ascension de notre culture. Mais je pense aussi que nous détruisons systématiquement cette faculté chez nos enfants… »

 

Haut de page

YANG DONGPING

YANG DONGPING

Professeur à L’Institut pour l’Éducation technologique et au Département de Pédagogie de Pékin, Yang Dongping est à la tête du groupe de travail « L’Éducation au 21e siècle » qui est impliqué dans les décisions gouvernementales concernant l’école et l’éducation. Son travail et ses recherches ont permis au système éducatif chinois d’être plus égalitaire, en particulier dans les zones rurales. Yang est l’un des contributeurs du « China Educational Development Yearbook » qu’on appelle aussi « Le Petit Livre bleu de l’Éducation ».

«Le cerf-volant est un symbole d’espoir. C’est une métaphore de notre éducation. Nous comparons les enfants à un cerf-volant qui serait retenu au sol par les parents et l’école. Nous aimerions le voir voler plus haut, mais en réalité, nous faisons tout pour le contrôler. Pour garder le contrôle. C’est à cela que ressemble le concept éducatif de nombreux parents.»

 

Haut de page

GERALD-HUTHERGERALD HÜTHER

Le Professeur Gerald Hüther est l’un des chercheurs allemands les plus écoutés dans le domaine des neurosciences. Il est impliqué dans de nombreux projets et de nombreuses initiatives liés à la recherche sur des traitements prophylactiques neurobiologiques. Il écrit des essais scientifiques, donne des conférences, organise des colloques et travaille en tant que conseiller auprès de politiciens et de sociétés.

« On ne peut pas éduquer quelqu’un, on ne peut que l’inviter. Cela nous ramène au concept de l’auto-organisation. On ne peut pas éduquer une autre personne — pour le cerveau c’est techniquement impossible. Elle est la seule à pouvoir s’éduquer, mais elle ne le fera que si elle le veut. On ne peut pas forcer quelqu’un à s’éduquer, on ne peut que l’y inviter. C’est là tout l’art de l’éducation.»

 

Haut de page

arno-sternARNO STERN

Né en 1924 à Kassel (Allemagne), Arno Stern est un chercheur et un éducateur reconnu par l’UNESCO. En 1946, à l’âge de 22 ans, il entre dans une institution pour orphelins de guerre. Il y fait peindre les enfants, et comprend immédiatement le rôle primordial du jeu qu’il provoque et pour lequel il invente un aménagement original. Il installe ensuite un atelier à Paris devenu célèbre, dans les années 50, sous le nom « Académie du Jeudi ». Il a fondé un nouveau domaine scientifique, la Sémiologie de l’Expression, pour lequel il a mis en place un institut en 1987, et, avec l’aide de la Ville de Paris, a réalisé l’École de Praticiens d’Éducation Créatrice. Il donne également des cours de formation et des conférences à travers le monde.

« Jouer ne signifie pas fabriquer ou produire quelque chose. Jouer signifie éprouver du plaisir. Être actif. Jouer signifie vivre quelque chose de tout son être. C’est précisément cela que les enfants n’ont pas l’occasion de faire à l’école. On dit que les enfants doivent prendre la vie au sérieux. Mais c’est au contraire le jeu qui doit être pris au sérieux ! Le jeu sollicite l’ensemble des facultés. »

 

Haut de page

Sattelberger_HTTHOMAS SATTELBERGER

Jusqu’en mai 2012, Thomas Sattelberger était le Directeur des Ressources humaines chez Deutsche Telekom. Né en juin 1949 à Munderkingen et diplômé d’une école de commerce, il a occupé les mêmes fonctions au sein de la société Continental de 2003 à 2007, où il était en charge de la gestion stratégique et durable du personnel, de la gestion du personnel à l’échelle de l’entreprise, de la gestion des compétences, des coûts du travail et de l’efficacité du personnel.

« Je connais des entreprises qui sont dans un tel état d’épuisement qu’elles ont perdu toute créativité. Elles n’ont plus le temps de s’arrêter et de se demander : « Où allons-nous ? Pourquoi choisissons-nous ce chemin ? Quelles autres voies pourrions-nous choisir ? Pour moi, ce problème de l’épuisement est l’expression directe du fait que notre monde n’est plus régulé que par l’économie, a une cadence de plus en plus rapide et est fondée sur le court terme. »

 

Haut de page

andre-stern-by-catherine-forestANDRÉ STERN

Fils du chercheur et pédagogue Arno Stern, André Stern est né en 1971 et a grandi en dehors de toute scolarisation. Il a raconté cette expérience dans deux livres : …Et je ne suis jamais allé à l’école (Actes Sud, 2011) et Semeurs d’enthousiasme. Manifeste pour une écologie de l’enfance (Instant présent, 2014). Musicien, compositeur, luthier, conférencier, journaliste et auteur, il a été nommé Directeur de l’Initiative « des hommes pour demain » par le Professeur Gerald Hüther. Il est initiateur des mouvements « écologie de l’éducation » et « écologie de l’enfance », et Directeur de l’Institut Arno Stern (Laboratoire d’observation et de préservation des dispositions spontanées de l’enfant).

« Cette confiance en moi, cette non-peur est due au fait que je n’ai jamais été comparé. Je n’ai jamais eu à évaluer mes connaissances en les comparant à celles des autres. Je n’ai jamais été mis sous pression. On n’a jamais attendu de moi que j’apprenne des choses qui ne m’intéressaient pas ou dont je n’avais pas besoin sous prétexte que si je ne les apprenais pas à ce moment-là, je ne pourrais pas les apprendre plus tard. »

 

Haut de page

PABLO PINEDA FERRERPABLO PINEDA FERRER

Pablo Pineda Ferrer est né en 1974 à Malaga. Il est le premier européen atteint du syndrome de Down à avoir un diplôme universitaire. C’est de la bouche du professeur d’université Miguel-Lopez Melero que Pineda Ferrer a appris sa maladie et c’est également grâce à lui qu’il a poursuivi des études et obtenu une bourse pour les financer. En 1995, il a suivi une formation d’enseignant et, quatre ans plus tard, a passé brillamment le concours pour être professeur. Il a ensuite suivi des études de psychologie. Depuis mars 2009, il enseigne à l’école de Cordoba. Il est également l’acteur principal du film Yo, Tambien, sortie en 2010 en France.

« Il s’agit de reconnaître la valeur de ce que peut m’apprendre l’autre et de ce qu’il peut apprendre de moi. Une telle relation nous enrichit tous les deux. C’est là que cesse la culture de la peur et que commence celle de l’amour. »

 

Haut de page

ANDREASSCHLEICHERANDREAS SCHLEICHER

Andreas Schleicher est né en 1964 à Hambourg. Statisticien et chercheur sur les questions d’éducation, il est à la tête du Département Indicateurs et Analyses de l’OCDE. Il est surtout connu du grand public en tant que Coordinateur international du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (ou PISA).

« En ce qui concerne les pays tels que la Chine, je suis assez optimiste car ils ont compris dans quelle direction nous allons. Ils sont également disposés à équilibrer différemment la balance entre l’avenir et le présent. Nous sommes allés lo14in. Nous pouvons nous appuyer sur une longue tradition et nous pouvons nous y référer. Mais dans ce monde qui, chaque jour, nous lance de nouveaux défis, cela ne suffit pas. »

 

Haut de page