Alphabet

EN DVD ET VOD LE 18 OCTOBRE ET TOUJOURS EN SALLES DEPUIS LE 21 OCTOBRE 2015

LE RÉALISATEUR

Erwin Wagenhofer réalisateur d'AlphabetERWIN WAGENHOFER

Né en 1961 à Amstetten, petite ville du Sud de l’Autriche, Erwin Wagenhofer est diplômé de l’Institut viennois de Technologie TGM, Section Communication, ingénierie et électronique. Il a travaillé trois ans comme chargé de projet au département vidéo de Philips-Autriche.
De 1983 à 1987, il devient réalisateur freelance et assistant opérateur pour diverses productions, films de fictions et documentaires auprès de l’ORF (Organisme de Télédiffusion Autrichien). Depuis il est devenu journaliste freelance, cinéaste et est chargé de cours à l’Université d’Arts appliqués de Vienne.

COMMENT VOUS EST VENUE L’IDÉE DU FILM ?
Lorsque l’on fait des films par passion, chacun d’entre eux donne naturellement naissance au prochain. C’est un processus totalement organique. Concernant Alphabet, il s’avère que nous avons passé les derniers jours du tournage de Let’s Make Money dans la « City » de Londres, la plus grande place financière du monde. C’était en juin 2008, et la crise provoquée par les marchés financiers était en train de se propager – cette crise dont nous ne nous sommes toujours pas remis aujourd’hui. Au sein de la « City » travaillent des milliers de personnes qui ont toutes quelque chose en commun : elles ont été éduquées et formées dans les meilleures universités ou grandes écoles du monde. Et que font-elles toute la journée ? Elles amènent le monde au bord du gouffre, à la limite de ses possibilités. Si c’est à cela que conduit la meilleure éducation formelle, alors il y a vraiment quelque chose qui cloche : c’est de ce constat qu’est née l’idée du film.

QUELS DEVRAIENT ÊTRE LES FONDEMENTS DE L’ÉDUCATION ?
Pour moi, « éducation » est un terme inapproprié qui devrait être remplacé par un mot comme « relation ». Le fondement d’une relation est la confiance. Qui sont ceux qui, dans nos vies, nous ont vraiment aidés à aller de l’avant ? Ceux qui nous ont fait confiance et qui ont construit une relation avec nous. Et il n’est pas improbable qu’il y ait eu des enseignants parmi eux.

APPRENDRE LA LECTURE, L’ÉCRITURE ET L’ARITHMÉTIQUE N’EST-IL PAS ESSENTIEL A L’ÉMANCIPATION D’UNE POPULATION ?
Lecture, écriture, mathématiques, ce sont avant tout des techniques culturelles. Lorsque les enfants grandissent dans un environnement propice, ces techniques culturelles s’acquièrent en jouant. C’est un constat qui n’est ni nouveau, ni surprenant. Il suffit de ne pas détruire la curiosité des enfants, de ne pas leur gâcher la notion d’apprentissage. Quant à l’émancipation, elle nécessite une vraie culture, au-delà de l’apprentissage des techniques que sont la lecture, l’écriture et les mathématiques. Et l’on ne peut pas enseigner cette culture-là, c’est une chose que l’on ne peut acquérir que par soi-même.